Vivre avec une insuffisance cardiaque

Demandez le pack d’information

L’insuffisance cardiaque a des conséquences sur votre vie quotidienne. Ainsi, vous vous fatiguez plus rapidement et vous ne pouvez plus manger et boire de tout. Découvrez les astuces et conseils pour un mode de vie sain, pour la vie au quotidien et la gestion des émotions.

Manger et boire

Une alimentation saine est tout aussi importante que les médicaments. Un excès de sel ou de liquide peut mettre le cœur à rude épreuve. Par conséquent, en cas d’insuffisance cardiaque, n’hésitez pas à demander des conseils en matière d’alimentation auprès de votre médecin ou de votre cardiologue.

Conseils pour réduire la quantité de sel

En cas d’insuffisance cardiaque, il est particulièrement important d’utiliser le moins de sel possible. En effet, le sel peut faire en sorte que le corps retient de l’eau. Conséquence : le cœur doit travailler davantage. Et c’est précisément ce que vous voulez éviter en cas d’insuffisance cardiaque.
Le conseil universel est de ne pas consommer plus de 6 grammes de sel par jour. Cela correspond à peu près à 3 cuillères à café rases.

Conseils pour réduire la quantité de liquide

En cas d’insuffisance cardiaque, le cœur fait circuler moins de sang. Votre corps évacue moins bien le liquide. Résultat : il s’accumule. C’est pourquoi, en cas d’insuffisance cardiaque, on vous conseillera parfois de consommer moins de liquide.Votre cardiologue vous dira quelle quantité vous pouvez boire en une journée. Des médicaments et suffisamment d’exercice peuvent également vous aider à vous débarrasser de l’excès de liquide.
Astuce supplémentaire: Si vous faites de la rétention d’eau au niveau de l’abdomen, vous pouvez rapidement ressentir une sensation de satiété. Par conséquent, mangez de plus petites portions plusieurs fois par jour.

Alcool

Il est conseillé à l’ensemble de la population de ne pas boire plus d’un verre d’alcool par jour. Cette recommandation peut également s’appliquer aux patients atteints d’insuffisance cardiaque. Si l’insuffisance cardiaque est causée par la consommation d’alcool, il est toutefois recommandé d’arrêter d’en consommer.

Surveillez votre poids

Si vous retenez du liquide, vous prenez du poids. Cette évolution n’est toutefois pas toujours clairement perceptible. Par conséquent, votre médecin ou votre cardiologue pourrait vous demander de vous peser tous les jours. De plus, la présence de liquide dans les jambes ou les chevilles et un sentiment de gêne (ou d’oppression) sont des signes de rétention d’eau.

Comment surveillez-vous votre poids ?

En cas d’insuffisance cardiaque, on peut vous conseiller de surveiller votre poids. Cela vous permettra de voir rapidement si vous faites de la rétention d’eau. Voici quelques conseils pour la pesée :

  • pesez-vous chaque jour à heure fixe, de préférence le matin après avoir uriné et avant le petit déjeuner;
  • pesez-vous toujours de la même manière et sur la même balance;
  • notez votre poids dans un journal ou gardez une trace de vos valeurs en ligne.

Votre poids augmente soudainement? Discutez-en avec votre médecin généraliste ou votre cardiologue. Même si vous perdez du poids sans raison apparente, c’est une bonne idée d’en discuter avec lui.

Attention ! Si vous mangez normalement et que votre poids augmente de plus de 2 kg en 3 jours, il y a de fortes chances que vous fassiez de la rétention d’eau Contactez immédiatement votre médecin ou votre cardiologue.

Surpoids

Le surpoids sollicite encore plus votre cœur. Si vous souffrez d’insuffisance cardiaque et êtes en surpoids, il est important de maigrir. Pour ce faire, il convient de combiner une alimentation saine et suffisamment d’exercices physiques. Il existe des applications utiles pour suivre votre poids ou vous stimuler à faire de l’exercice.

Exercices physiques et sport en cas d’insuffisance cardiaque

En cas d’insuffisance cardiaque, il est important de trouver un bon équilibre entre les périodes de repos et d’activité physique. L’importance des efforts déployés dépend de la gravité de vos symptômes. Essayez de faire quelque chose tous les jours. En cas d’insuffisance cardiaque grave, cela peut ne pas être possible pendant un certain temps et vous devez vous reposer. Quand votre état s’améliore à nouveau, il est bénéfique de bouger davantage. De cette façon, vous pouvez maintenir votre condition physique à niveau.

Vivre au jour le jour

Si vous avez une insuffisance cardiaque, votre vie est une succession de bons et de mauvais jours. Par conséquent, adaptez vos efforts et essayez de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. De cette façon, vous ne franchissez pas vos limites trop rapidement. Quelques astuces et conseils pour maintenir un bon équilibre:

  • découvrez quel moment de la journée est idéal pour pratiquer une activité physique;
  • répartissez les activités tout au long de la journée et ménagez-vous suffisamment de pauses;
  • bougez plus si vous avez une bonne journée ou une bonne semaine;
  • bougez à votre rythme;
  • arrêtez-vous si vous ne vous sentez pas bien ou continuez un peu plus longtemps si vous vous sentez en forme.

Accompagnement de l’activité physique

Après avoir reçu un diganostic d’insuffisance cardiaque, vous aurez probablement des questions concernant la possibilité de faire l’exercise et du sport. Quelles sont les activités autorisées et interdites, et à quelle fréquence ? La réadaptation cardiaque peut vous aider à trouver l’activité la plus adaptée. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre cardiologue sur les possibilités de faire du sport avec un encadrement ad hoc à l’hôpital, au club sportif ou au centre de remise en forme.

Choisir un sport

Vous avez toujours été très sportif et vous êtes à la recherche de nouvelles possibilités de pratiquer un sport ? Parlez-en d’abord à votre cardiologue. De manière générale, il est bon de choisir un sport dans lequel vous pouvez adapter le rythme à tout moment, comme la marche ou le vélo. Si vous faites cela tous les jours pendant 10 minutes à une demi-heure, votre état s’améliorera considérablement. La natation est aussi une bonne forme d’exercice. Les exercices de renforcement musculaire (musculation) peuvent vous aider à vous sentir plus en forme. Faites toutefois preuve de modération. Soulever de lourds haltères entraîne une hausse violente de la tension artérielle qui n’est pas favorable pour le cœur. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou cardiologue, votre kinésithérapeute ou votre professionnel de la santé.

Astuce ! Avez-vous toujours fait beaucoup de sport ? Si oui, il peut être utile de consulter un cardiologue du sport pour obtenir des conseils appropriés en matière d’exercice physique.

Médicaments

Le traitement médicamenteux est un des moyens importants de soutenir le bon fonctionnement de votre cœur. Vous en avez peut-être déjà eu plusieurs après que le diagnostic d’insuffisance cardiaque a été posé. Vous devrez prendre ces médicaments en respectant la posologie prescrite. Par conséquent, n’arrêtez jamais le traitement spontanément, commencez toujours par contacter votre médecin ou votre cardiologue en premier.

La prise d’un grand nombre de comprimés peut parfois vous sembler un lourd fardeau, tout comme certains des symptômes que vous pouvez ressentir. La prise régulière de vos médicaments et le respect des instructions de votre médecin généraliste ou cardiologue peuvent avoir un effet positif sur votre santé et votre bien-être. S’il est vrai qu’il faut un certain temps pour s’habituer à tous les médicaments, il n’en demeure pas moins important de continuer à les prendre. Vous vous y habituerez en un rien de temps et vous ne les considérerez plus comme un fardeau. Si vous continuez à éprouver des difficultés à prendre vos médicaments, parlez-en à votre médecin ou à votre cardiologue.

Arrêter de fumer

Le tabagisme et l’insuffisance cardiaque sont incompatibles. Le tabac diminue la quantité d’oxygène transportable par le sang. En cas d’insuffisance cardiaque, le cœur a déjà des difficultés à pomper suffisamment de sang. En fumant, vous imposez encore une pression supplémentaire à votre cœur. Le tabagisme est également un facteur de risque de crise cardiaque (subséquente). Le tabagisme passif est également nocif pour la santé. Assurez-vous d’avoir une maison, une voiture et un environnement sans tabac.

Avantages de ne plus fumer
Arrêter de fumer a toujours du sens. Après avoir cessé de fumer, le risque de maladie cardiovasculaire diminue rapidement. Au bout d’un an, le risque de crise cardiaque est déjà deux fois moins élevé. Quand vous vous arrêtez de fumer :

  • vous toussez moins;
  • vous percevez mieux les odeurs et les goûts;
  • vous obtenez une haleine plus fraîche;
  • vous améliorez votre condition physique;
  • vous économisez de l’argent.

Maintenir un mode de vie sain

Il peut être laborieux de maintenir un mode de vie sain. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à demander de l’aide. Vous pouvez obtenir des conseils de votre médecin, cardiologue, diététicien ou kinésithérapeute, par exemple. Ou demandez de l’aide aux personnes de votre entourage. Elles peuvent vous motiver à faire de l’exercice ou à préparer un repas sain et délicieux.

Conseils pour vos proches

Vivre avec une insuffisance cardiaque n’est souvent pas facile. Beaucoup de choses qui étaient évidentes par le passé ne le sont désormais plus. Cette nouvelle a également une incidence sur votre partenaire ou le membre de votre famille. Tout proche parent peut être d’une grande aide pour une personne souffrant d’insuffisance cardiaque, mais il ou elle peut aussi avoir besoin d’aide pour cela.

Source: aidants-proches

Partagez cette page avec des personnes que cela pourrait intéresser.